vendredi 17 novembre 2017

Les hommes du navire perdu / Jean Feuga

Bonjour,
Je pense vous l'avoir dit mais j'ai reçu en "héritage" des caisses de livres des voisins de mes parents; dedans, j'ai eu pleins d'anciens livres et celui que je vais chroniquer maintenant est l'un de ceux-ci;




A propos de l'auteur:

Jean Feuga est né en 1906 dans le Gers. Il fut navigateur et entra dans la marine en 1923; il devient subrécargue* en 1946.

* Subrécargue : c'est, selon le dictionnaire, le nom que l'on donne à une personne qui a autorité sur la cargaison d'un navire, qui en représente le ou les propriétaire(s) et agit au nom de celui ou ceux dont il a le mandat.

Il écrit autant des récits de marine que des articles en tant que reporter, et c'est dans les années 30 que ses écrits sont remarqués. Il sera édité par la maison Hachette dans la collection "Bibliothèque Verte".
Il a reçu le Prix du Cercle Littéraire français en 1930 pour son roman "Le vent à l'étrave" .
Jean Feuga est décédé en 1963.

Bibliographie:

     ROMANS:

- "Le vent à l'étrave" - suivi de "Les coupables", 1930;
- "Les hommes du navire perdu", 1931;
- "L'"Emden", croiseur corsaire", 1931;
- "Le dernier quart", 1932;
- "La femme sans visage", 1932;
- "La guerre sans armes", 1933;
- "La bête marine", 1933;
- "Le matelot Moravine", 1937;
- "Le cap de Désespérance", 1947;
- "Haute mer", 1947;
- "Les oeuvres libres", 1949;
- "Quand Yann devint homme", 1949;
- "L'aventure sans retour", 1952;
- "Le Rajah des mers", 1954;

     AUTRES DOCUMENTS:

- "Ainsi naquit Marseille", texte radiophonique diffusé dans l'émission "Les beaux jeudis*" produit par Maurice Pauliac; diffusé en 1963;

* Les beaux jeudis: Emission hebdomadaire pour la jeunesse qui était, au début du moins, diffusée simultanément à la télévision et en radio, sur Paris inter et sur RDF de 1947 à 1950; poursuivie uniquement à la radio jusqu'en 1965.

- "L'Albatros", texte radiophonique diffusé dans "Les beaux jeudis" en 1963;

- "A l'ombre des huniers : Capitaine Scott de l'Antartique", en 4 émissions radiophoniques diffusées dans l'émissions "Il était un petit navire" produit par Jean Feuga en 1958;

- "A l'ombre des huniers : la lutine, frégate captive", émission radiophonique diffusé dans l'émission "Il était un petit navire" produit par Jean Feuga et réalisée par Jean-Wilfrid Garrett en 1958;

- "A l'ombre des huniers : les Rajahs des mers", feuilletons radiophoniques en 10 épisodes diffusés dans l'émission "Il était un petit navire" produit par Jean Feuga en 1958;

- "Au large des îles Malouines", diffusé dans "Les beaux jeudis";

- "Les pilotes du Havre", texte radiophonique diffusé pour l'émission "Les beaux jeudis" en 1963;

- "Les trésors de Tristan Da Cuntha" diffusé dans "Les beaux jeudis" en 1963;


A propos du roman "Les hommes du navire perdu":

Nous suivons un bateau en difficulté et dont l'équipage est en perdition totale...
J'ai trouvé le texte assez compliqué pour une collection jeunesse, ne serait-ce que pas le vocabulaire très pointu sur le monde marin mais aussi et surtout de part les différentes situations crues et mortelles vécues par les personnages; les sentiments et interactions sont dures à saisir aussi tant ils sont complets. Cela ne m'a pas rebuté et j'ai beaucoup été attirée par ce roman dont les personnages sont, les uns aussi attachants que les autres peuvent être détestables. J'ai fait un voyage mouvementé à bord de ce navire et appris bien des choses sur la marine et ses codes.


vendredi 27 octobre 2017

Un château en Espagne / René Guillot

Bonjour,
on enchaîne cette reprise de chroniques avec un roman jeunesse.
Source : http://philippedaure.chez.com/ib-chateau-espagne.htm




Biographie:

René Guillot (1900 - 1969) est un écrivain de nationalité française ayant une assez conséquente bibliographie avec beaucoup d'ouvrages pour la jeunesse.
Il est professeur de mathématiques de formation et il a vécu une grande partie de sa vie en Afrique, au Sénégal; ses écrits d'ailleurs s'inspirent beaucoup des contes, légendes et traditions africaine.
Il a reçu le "Prix du roman d'aventures" pour son titre "Les équipages de Peter Hill".
En 1959, il publie le roman "Crin blanc" écrit d'après le film d'Albert Lamorisse et pour ce roman, Guillot recevra le "Prix Hans Christian Andersen" qui n'est de moins que LA plus haute distinction internationale pour la littérature jeunesse.

Deux de ses romans ont été adaptés au cinéma:

     - "L'enfant lion" en 1993, d'après le livre "Sirga la lionne" et réalisé par Patrick Grandperret;

     - "Le maître des éléphants", en 1995, d'après le livre du même titre et toujours réalisé  par Patrick Grandperret.

Mais il ne faut pas réduite l'auteur à la littérature jeunesse, il a commencé sa carrière d'écrivain dans les années 30 avec des romans qui sont passés quasi inaperçus aux yeux du grand public.


Bibliographie:


- "La grande renaude", paru pour la première fois en 1929 à dakar et republié en 1946 aux éditions Arthaud -- classé dans les romans du terroir;

- " Le blanc qui s'était fait nègre", paru en 1932 aux éditions Rieder -- classé dans les romans coloniaux;

- "Taillis", paru en 1934 aux éditions Rieder -- classé dans les romans du terroir;

- "Ras el gua poste du Sud. Roman des sables", paru en 1936 aux éditions du Mogrheb, coll. Afrique, Casablanca -- Classé dans les romans coloniaux;

- "Vent de norois", paru en 1938 aux éditions du Moghreb, Casablanca -- classé dans les romans maritimes;

- "Loaga", paru en 1941 à Dakar -- classé dans les romans coloniaux;


Voici maintenant la liste des romans pour la jeunesse écrits par l 'auteur:

* Dans la série "GRICHKA":
- "Grichka et son ours", paru en 1958 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-bibliothèque avec des illustrations de J. P. Ariel -- ce roman a remporté le prix enfance du monde en 1958;
- "Grichka et les loups", paru en 1960 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Verte avec des illustrations de J. P. Ariel;
- "La marque de Grichka", paru en 1961 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque avec des illustrations de J. P. Ariel;
- "Grichka et les turbans jaunes", paru en 1964 aux éditions Hachette, dans la collection Idéal-Bibliothèque avec des illustrations de J. P. Ariel.

* Dans la série "KIRI":
- "Kiriki le lutin", paru en 1968 aux éditions Delagrave avec des illustrations de Paul Durand;
- "Kiriki et la flèche magique", paru en 1969 aux éditions Delagrave;
- "Kiriki et le nain vert", paru en 1970, aux éditions Delagrave;


* Dans la série "Un Petit Chien":
- "Une petit chien et ses copains", paru en 1965 aux éditions Hachette dans la collection Nouvelle Bibliothèque Rose avec des illustrations de Jacques Poirier;
- "Le Noël d'un petit chien", paru en 1965 aux éditions Hachette Collection dans la collection Nouvelle bibliothèque Rose n° 175 avec des illustrations de Jacques Poirier;
- "Petite histoire d'un chien", paru en 1966 aux éditions Hachette dans la collection Nouvelle Bibliothèque Rose n°147 avec des  illustrations de Jacques Poirier;
- "Un petit chien au cirque", paru en 1966 aux éditions Hachette dans la collection Nouvelle Bibliothèque Rose n°216 avec des illustrations de Jacques Poirier;
- "Un petit chien au zoo", paru en 1967 aux éditions Hachette dans la collection Nouvelle Bibliothèque rose n°249 avec des illustrations de Jacques Poirier;
- "Un petit chien chez les lions" paru en 1968 aux éditions Hachette dans la collection Nouvelle Bibliothèque Rose n°277 avec des illustrations de Jacques Poirier;
- "Un petit chien chez les lutins", paru en 1969 aux éditions Hachette dans la collection Nouvelle bibliothèque rose n° 310;
- "Un petit chien va dans la lune" paru en 1970 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque n° 361 avec des illustrations de Jacques Poirier.

* Autres romans:
- "Contes d'Afrique", paru en 1933 à l'imprimerie du Gouvernement Général;
- "Chansons de ma terre", paru en 1936 aux éditions Imprimerie R. Bussière;
- "Frontières de brousse", paru en 1937 aux éditions du Moghreb;
- "Visages de sable", paru en 1944 aux éditions Ars Africae n°78;
- "Contes de la brousse fauve", paru en 1945 aux éditions Arthaud;
- "Contes et légendes d'Afrique noire" paru en 1946 et édité par la Société d'Editions Géographiques, Maritimes et Coloniales;
- "Les équipages de Peter Hill", paru en 1946 aux éditions Arc-en-ciel dans la collection Aventures avec des illustrations de G. Barret -- ce roman a reçu le Prix du romans d'aventures;
- "Le masque de sable", paru en 1947 aux éditions Sfelt;
- "Chasse de brousse, savanes et sortilèges", paru en 1948 aux Librairie des Champs Elysées;
- "Maraouna du Bambasso", paru en 1948 aux éditions de l'Amitié dans la collection Heures Joyeuses avec des illustrations de Pierre Collot;
- "Au pays des bêtes sauvages", paru en 1948 aux éditions de l'Amitié dans la collection Heures Joyeuses n°57, avec des illustrations Pierre Collot;
- "Les compagnons de la fortune", paru en 1950 aux éditions de l'Amitié dans la collection Heures Joyeuses;
- "Le brousse et la bête", paru en 1950 aux éditions Delagrave avec des illustrations de J. de la Fontenille;
- "Sama, prince des éléphants", paru en 1950 aux éditions Bourrelier et Cie dans la collection Primevère et avec des illustrations de J. de la Fontenille -- ce roman reçu le Prix Jeunesse en 1950;
- "Sirga la lionne" paru en 1951 aux éditions Magnard avec des illustrations J. de la Fontenille;
- "Ouoro, le chimpanzé", paru en 1951 aux éditions Magnard dans la collection Fauves et Jungle;
- "L'extraordinaire aventure de Michel Santanrea" paru en 1951 aux éditions de l'Amitié GT Rageot dans la collection Heures Joyeuses avec des illustrations Pierre Collot;
- "L'aventure de Buscambille", paru en 1952 aux éditions Magnard, dans la collection Bibliothèque de Tante Marinette;
- "Bêtes sauvages, mes amies", paru en 1952 aux éditions Magnard dans la collection Fauves et Jungle et illustré par J. de la Fontenille;
- "Trois bonds dans la jungle" paru en 1952 aux éditions Magnard;
- "Luc la baleine, Corsaire du roi", paru en 1952 aux éditions Delagrave avec des illustrations de Pierre Rousseau;
- "Je te ferais une belle vie", paru en 1953 aux éditions André Martel dans la collection Horizons du Monde;
"Aux quatre vents d'Afrique", paru en 1953 aux éditions Delagrave et des illustrations de Pierre Rousseau;
- "Contes des milles et une bêtes", paru en 1953 aux éditions Magnard dans la collection Fauves et Jungle et des illustrations de Line Touchet;
-"La légende des Licornes", paru en 1953 aux éditions Magnart dans la collection Fauves et Jungle et des illustrations de Pierre Mendel;
- "Drame sur la banquise", paru en 1953 aux éditions Magnard dans la collection Fantasia;
- "Le chat vert", paru en 1954 aux éditions Magnard dans la collection Fauves et jungle et des illustrations de Line Touchet;
- "Shrimp le corsaire", paru en 1954 aux éditions Magnard et des illustrations de Pierre Rousseau;
- "Le chevalier aux loups", paru en 1954 aux éditions Magnard dans la collection Fauves et jungle et des illustrations de Pierre Mendel;
- "KPO la panthère" paru en 1955 aux éditions Magnard dans la collection Fantasia et avec des illustrations de Paul Durand;
- "Au royaume de la bête", paru en 1955 aux éditions Delagrave et des illustrations de Cana;
- "De dague et d'épée", paru en 1955 aux éditions Delagrave avec des illustrations Pierre Rousseau;
- "Manoa (l'affaire des ours)", paru en 1956 aux éditions GP dans la collection Rouge et bleue n°40 et illustré par Sainte-Croix;
- "Les éléphants de Sargabal" paru en 1956 aux éditions Delagrave avec des illustrations de Paul Durand;
- "Le 397ème éléphant blanc", paru en 1956 aux éditions GP dans la collection Rouge et bleue;
- "Le clan des bêtes sauvages", paru en 1956 aux éditions Hachette avec des illustrations Pierre Probst;
- "Tam-Tam de Kotokro" paru en 1956 aux éditions GP dans la collection Rouge et or n°105 avec des illustrations de Raoul Auger;
- "Pince de la jungle", paru en 1956 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Hachette n°1, avec dfes illustration de Pierre Probst;
- "Encyclopédie Larousse des enfants" paru en 1956 aux éditions Larousse;
- "Le moulin de Nicolette", paru en 1956 aux éditions GP dans la collection Rouge et bleue avec des illustrations de G. de Sainte-Croix;
- "La biche noire" paru en 1956 aux éditions Magnard dans la collection Fauves et jungle;
- "La route des éléphants", paru en 1957 aux éditions GP dans la collection Rouge et or souveraine avec des illustrations de Raoul Auger;
"Bleu de cobalt", paru en 1957 aux éditions Librairie des Champs-Elysées, Le Masque  dans la collection Dossiers Secrets;
- "Le chef au masque d'or" paru en 1958 aux éditions Hachette;
- "Anne et le roi des chats" paru en 1959 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque avec des illustrations de J. P. Ariel;
- "La bague aux yeux de chats", paru en 1959 aux éditions Magnard dans la collection Fantasia avec des illustrations de Pierre Rousseau;
- "Crin-Blanc", d'après le film d'Albert Lamorisse, paru en 1959 aux éditions Hachette;
- "Il était mille et ... une fois", paru en 1959 aux éditions Magnard dans la collection Fantasia;
- "Le jour bleu", paru en 1959 aux éditions GP dans la collection Rouge et bleue;
- "Red Kid de l'Arizona"paru en 1959 aux éditions Hachette collection Idéal-Bibliothèque avec des illustrations de François Batet;
- "La grande aventure des machines" paru en 1960 aux éditions Larousse;
- "Le maître des éléphants" paru en 1960 aux éditions Magnard dans la collection Fantasia et illustré par Maurice Raffray;
- "Traqué dans la brousse" paru en 1960 aux éditions GP dans la collection Spirale et illustré par Raoul Auger;
- "Trois filles et un secret" paru en 1960 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque n°192 et illustré par J. P. Ariel;
- "Deux garçons pour un cheval" paru en 1961 aux éditions Hachette dans la collection Nouvelle Bibliothèque Rose n°80;
- "Marjorlaine et le troubadour" paru en 1961 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque n°202 et illustré par J. P. Ariel;
- "Joselita" paru en 1962 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Verte n°218;
- "Le voyage en ballon", d'après le film d'Albert Lamorisse, paru en 1962 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-bibliothèque n°237 et illustré par Jean Reschofsky;
- "Fonabio et le lion" paru en 1963 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque n°239 avec les illustrations de J. P. Ariel;
- "La grande terre des éléphants", paru en 1963 aux éditions Magnard dans la collection Fantasia et avec les illustrations de Maurice Raffray;
- "La planète ignorée" paru en 1963 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Verte;
- "Tipiti et le rouge-gorge" paru en 1963 aux éditions Larousse (lectures suivies cours élémentaire, classe de 10ème et 9ème, en collaboration avec A. Biancheri, inspecteur de l'enseignement primaire et P. Cousin, directrice d'école) avec les illustrations de Hélène Poirier;
- "Rex et Mistigri" paru en 1964 aux éditions Larousse (lectures suivies cours élémentaire, 2ème année cours moyen, 1ère année, classes de 9ème et 8ème en collaboration avec A. Biancheri et P. Cousin) avec les illustrations de Hélène Poirier;
- "Le grand livre de la brousse" paru en 1964 aux éditions Delagrave -- Ce roman a reçu le Prix Hans Christian Andersen;
- "Un mystérieux acrobate", paru en 1964 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Verte n°248;
- "Le cavalier de l'infortune"  paru en 1965 aux éditions de l'Amitié et illustré par Paul Durand;
- "L'étranger du port" paru en 1965 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Verte et avec les illustrations de Jacques Poirier;
- "Le champion d'Olympie", paru en 1965 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Verte n°270;
- "Six destins en étoile", paru en 1965 aux éditions Magnard dans la collection Fantasia et avec des illustration de Jet Colline;
- "Le grand Marc et les aigles noirs" paru en 1965 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque avec les illustrations de Philippe Daure;
- "L'équipage du grand Marc" paru en 1968 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque n°345, avec les illustrations de Philippe Daure;
- "Fodé kow et les hommes-panthères" paru en 1966 aux éditions Hachette avec les illustrations de Michel Jouin;
- "La brousse et la bête", paru en 1966 aux éditions Delagrave;
- "Coeurs sauvages, coeurs de bêtes" paru en 1966 aux éditions Odège dans la collection Prestige avec les illustrations de Paul Durand;
- "La maison de l'oiseau" paru en 1966 aux éditions Delagrave;
- "Un château en Espagne" paru en 1966 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque n°303, et illustré par Philippe Daure;
- "Cinq galops de chevaux" paru en 1967 aux éditions Odège avec les illustrations de Paul Durand;
-" Cinq colères de fauves" paru en 1968 aux éditions Odège-Cil avec les illustrations de Paul Durand;
- "Où es-tu Barbara?" paru en 1967 aux éditions Delagrave;
- "Un roman de Renart" paru en 1967 aux éditions Delagrave;
- "L'homme de la 377", paru en 1967 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Verte avec les illustrations de J. P. Ariel;
- "Ondine fille du lac" paru en 1967 aux éditions Dellagrave;
- "La belle au bois doré" paru en 1967 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque n°326 avec les illustrations de Michel Jouin;
- "Isabelle et la fée", paru en 1968 aux éditions Hachette dans la collection Nouvelle Bibliothèque Rose avec les illustrations de Duverger;
- "La nuit des contrebandiers" paru en 1968 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Verte n°354 et avec les illustrations de Philippe Daure;
- "La flèche tatouée" paru en 1968 aux éditions Odège avec des illustrations de Jean-Louis Mercier;
- "Le grand livre de la brousse" paru en 1969 aux éditions Delagrave et avec les illustrations de Paul Durand;
- "Monsieur le cheval", paru en 1969 aux éditions Delagrave dans la collection Gentiane, avec des illustrations de Romain Simon;
- "Tireli, roi des rossignols", paru en 1969 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque et avec les illustrations de Christian Broutin;
- "Le Torero de Cordoue" paru en 1969 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-Bibliothèque avec les illustrations de François Batet;
- "L'extraordinaire ambassade de messire Renart" paru en 1970 aux éditions Delagrave avec les illustrations de Paul Durand;
- "Mademoiselle de Mortagne" paru en 1970 aux éditions Hachette dans la collection Idéal-bibliothèque n° 364 et avec les illustrations de Philippe Daure;
- "Cinq tours de magiciens" paru en 1970 aux éditions Odège-Cil et avec les illustrations de Paul Durand;
- "La princesse, la biche et le chevalier", paru en 1972 aux éditions Delagrave;
- "Le chevalier sans visage", paru en 1973 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque Verte et avec les illustrations de Philippe Daure.

Mon avis sur le roman:

Evidemment, comme c'est un roman destiné à la jeunesse, le ton est enfantin et les descriptions sommaires MAIS, une seconde lecture, plus adulte celle-là peut être réalisée; principalement par rapport à la mort, la perte d'un être cher et la pauvreté.
C'est un roman qui se lit vite et que j'ai apprécié. Je compte le conserver pour le moment, attendant que ma  fille soit assez grande pour comprendre l'histoire.

mercredi 25 octobre 2017

Une pause et on reprend avec ... ... ... Salammbô / Gustave Flaubert

Avant de commencer ma chronique sur ce roman, je tenais à rendre compte des derniers mois;
Etant malade du lupus et ce dernier provoquant chez moi une polyarthrite, je suis dépendante des vagues de douleurs qui se suivent parfois durant de longs mois et me permettent, au mieux, de juste m'occuper de ma fille et de ma maison...
Donc, oui mon blog a été laissé à l'abandon mais je le reprends maintenant!

Biographie et bibliographie de Gustave Flaubert:

L'auteur est né en 1821 à Rouen; il est le deuxième fils d'Achille Cléophas Flaubert, chirurgien en chef à l'hôtel-Dieu de Rouen et d'Anne Justine Caroline Fleuriot. Il a un frère aîné, Achille, fils prodige de la famille car il reprendra la suite de son père à l'hôtel-Dieu de Rouen et une soeur cadette, Joséphine Caroline donc Flaubert sera très proche, au point d'élever sa nièce.
Jeune adolescent, il tombe amoureux d'une femme mariée, Mme schlesinger, amour non réciproque mais qui ne le quittera pas de toute sa vie.
En 1840, il part en Provence et en Corse; trois ans plus tard, il subit la première d'une longue suite de crises nerveuses qui le feront vivre en reclus jusqu'à la fin de ses jours.
Il meurt subitement en 1880.

Ses oeuvres:

1857 : Madame Bovary.
1862 : Salammbô.
1869 : L'éducation sentimentale.
1874 : La Tentation de Saint Antoine;
           Le candidat, une pièce de théâtre qui échouera.
1877 : Trois contes.
1880 : Bouvard et Pécuchet sont publiés inachevés.
A savoir que sa correspondance fut riche et d'une grande qualité littéraire.

En ce qui concerne Salammbô:



     - Le roman:
     Il a pour sujet principal la guerre qui eut lieu entre la ville de Carthage et des mercenaires Berbères; En effet, les carthaginois avaient engagé les Berbères pour se battre lors de la 1ère guerre punique mais ils n'ont pas payé correctement ces mercenaires et ceux-ci, passablement énervés se sont retournés contre leur employeur...

Afin de réaliser ce roman, Flaubert a fait un travail de recherche assez conséquent, lisant tout ce qui existait à l'époque à propos de Carthage mais aussi en se rendant sur place afin de visualiser les lieux qu'il allait décrire.

     - Les adaptations et dérivés:
          
          * Le thème de Salammbô fut repris en peinture et sculpture:

Titre de l'oeuvre : Salammbô chez Mathô, Je t'aime ! je t'aime
Photo venant de : http://www.musee-orsay.fr

C'est une sculpture polychrome en ivoire, bronze et turquoise réalisée par Théodore Rivière ( 1857 - 1912). Elle fut terminée en 1895 et est actuellement conservée au Musée d'Orsay.



















Intitulé de l'oeuvre : Salammbô.
Image provenant de https://wikivisually.com/wiki/Salammbo

Ci à droite, une lithographie réalisée en 1896 par  Alfons Mucha (1860 - 1939).



















Oeuvre intitulée : Salammbô.
Image provenant de https://www.repro-tableaux.com/a/bussiere-gaston/
salammbo.html

Voici une peinture à huile de Salammbô réalisée en 1907 par le peintre Gaston Bussière (1862 - 1929)



















© Musée des Augustins - photo Daniel Martin
Sculpture sur plâtre de Jean-Antoine-Marie Idrac réalisée en 1903 et présente au Musée des Augustins de Toulouse.



















          *En musique classique, le thème de Salammbô fut repris par Florent Schmitt (1870 - 1958):
En premier lieu, le compositeur a signé la bande son du film Salammbô de Pierre Marodon en 1925;
Enfin, il signe Trois suites d'orchestres, opus 76, en 1927, 1928 et 1931.

          * En opéra:

     - Salammbô / Ernest Reyer (1823 - 1909) sur un livret de Camille du Locle (1832 - 1903) dont la première eut lieu en 1890 au théâtre de la Monnaie de Bruxelles;

     - Salammbô / Modeste Petrovitch Moussorgski (1839 - 1881). Cet opéra fut commenté en 1863 mais jamais terminé;

     - Salammbô / Philippe Fénelon (1952 -     ) sur un livret de Jean-Yves Masson (1962 -      ), joué à l'Opéra de la Bastille en 1998;


     - Un air d'opéra fictif fut créé pour le film Citizen Cane (1941) d'Orson Welles (1915 - 1985).


          * Au cinéma:
Source : http://www.imdb.com/title/tt0192563/?ref_=fn_al_tt_2

Film en noir et blanc et muet, diffusé en 1925.
Réalisateur : Pierre Marodon (1873 - 1949).
Société de production : Gaumont-Franco, Film-Aubert, Sascha-Film.
Acteurs principaux : Jeanne de Balzac (1891 - 1930) dans le rôle de Salammbô et Rolla Norman (1889 - 1971) dans le rôle de Matho.

Source : http://www.imdb.com/title/tt0056439/?ref_=fn_al_tt_1


Co-production franco-italienne diffusé en 1960.
Réalisateur : Sergio Grieco (1917 - 1982).
Société de production : Stella Film, Fides Films.
Acteurs principaux : Jeanne Valérie (1941 -      ) dans le rôle de Salammbô et Jacques sernas (1925 - 2015) dans le rôle de Matho.

Une dernière production reprend le thème de Salammbô, c'est un court métrage de 7 minutes réalisé par Bertrand Mondico (1971-    ) et diffusé en 2014 sous le titre S... Sa... Salam... Salammbô.


          * Bandes dessinées:

Philippe Druillet a réalisé une libre adaptation de Salammbô qui apparaît dans les années 80 d'abord dans Métal hurlant et Pilote :
Pilote 88, 01/09/1981
Source : http://www.bdoubliees.com
Pilote 95, 01/04/1982
Source : http://www.bdoubliees.com
Pilote 96, 01/05/1982
Source : http://www.bdoubliees.com


Pilote 98, 01/07/1982
Source : http://www.bdoubliees.com
Pilote 99, 01/08/1982
Source : http://www.bdoubliees.com
Pilote 100, 01/09/1982
Source : http://www.bdoubliees.com





Pilote 102, 01/11/1982
Source : http://www.bdoubliees.com


Métal Hurlant 44, 1980
Source : http://www.bdoubliees.com




Pour retrouver  les couvertures des BD liées au thème de Salammbô, elles sont disponibles sur le site personnel de l'auteur dont voici le lien : Philippe Druillet
Dargaud a édité la série de Druillet en 3 tomes : "Salammbô", "Carthage" et "Mathô".


Jacques Martin (1921 - 2010) revient sur les événements qui font la trame de Salammbô dans le titre "Le spectre de Carthage" de sa série Alix.

          * Jeux vidéo:

Oui, vous avez bien lu, le livre de Flaubert a été adapté en jeu vidéo.
Source : http://www.jeuxvideo.com/articles/0000/00003022_test.htm

C'est un jeu édité par The Adventure Company et développé par la société française Cryo Interactive uniquement pour PC.  Le dessinateur du jeu n'est autre que Duillet... que j'ai déjà cité plus haut et les musiques ont été composées par Antonin Dvořák.
Le jeu respecte fidèlement, selon les testeurs, le fil du roman de Flaubert.
Vous incarnez le personnage de Spendius, l'esclave enfermé dans les geôle de Carthage; vous allez devoir vous évader et tenter de gagner la confiance de Salammbô et de Mathô.
Toujours d'après les testeurs de Jeuxvideo.com , me jeu peut être classé comme une histoire interactive, il faut apporter le bon objet à la bonne personne, trouver la bonne réponse aux énigmes, etc.

          * Arts visuels:

En août 1980, le Musée des beaux-arts du Canada a fait faire une lecture publique du roman de Flaubert par l'artiste québécois Rober Racine afin de commémorer les 100 ans de la disparition de Gustave Flaubert. La performance s'est faite sur 14 heures dans un escalier construit d'après les données du romans (à savoir nombre de chapitres, de phrases,... afin d'obtenir le nombre d'escaliers) et l'artiste était seul pour lire le roman.

          * Musique populaire:

     - La chanteuse Julie Pietri (1955 -    ) a écrit une chanson en s'inspirant du personnage de Salammbô; cette chanson se trouve sur son album "La Légende des Madones" sorti en 1989;

     - Un groupe de rock progressif strasbourgeois appelé Wapassou a sorti un album intitulé Salammbô en 1977;

     - Indochine a également sorti un titre intitulé Salombô sur son album "3" de 1985.

Bibliographie:
pour réaliser cet article, j'ai consulté:

1. wikipédia;
2. Ressources à propos de Gustave Flaubert;
3. Le site BD oubliées pour les références BD
4. Masson Nicole, "La littérature française", Eyrolles, p323-324.


     - Mon avis:

Dans le passé, j'ai lu pas mal d'auteurs classiques, soit par choix, soit pour des raisons scolaires et avec plus ou moins de succès. Je dois bien avouer que Salammbô ne sera pas classé dans mes titres classiques préférés. Si je dois reconnaître que le ton de la narration va bien avec le contexte historique, les décors sont décrit de manière à ce que le lecteur sache se représenter les lieux du roman, je ne sais pas pourquoi la mayonnaise n'a pas pris chez moi et je me suis bien vite retrouvé en train de m'ennuyer et de compter les pages qui me séparaient de la fin du roman.
Ce n'est donc pas un livre qui restera dans ma collection personnelle et que je laisserai dans la nature afin que quelqu'un d'autre puisse en profiter.
J'espère que ce long article vous aura appris des choses comme j'en ai appris beaucoup.

mardi 22 novembre 2016

Demain les chats / Bernard Werber


Quatrième de couverture:

Pour nous, une seule histoire existait : celle de l'humanité.
Mais il y a eu LA rencontre.
Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée.

L'auteur, sa vie, sa bibliographie:

Bernard Werber fait partie de mes 10 auteurs favoris et, mieux encore, il est dans le trio de tête avec Stephen King et Frank Thilliez entre autres.
Il est né en janvier 1961 à Toulouse.
Durant son enfance, il développe une grande aptitude au dessin.
Alors qu'il n'a que 7 ans, il écrit sa toute première nouvelle pour une rédaction : "Les aventures d'une puce". En 1969, il écrit "Le château magique", histoire d'un château qui mange ses visiteurs. L'année suivante, il produit une nouvelle "Le enquêtes de Taupin" (meurtre en huis clos, la règle étant de rendre le crime impossible mais de malgré tout trouver une solution logique et acceptable).
L'année de ses 10 ans, il écrit une quatrième nouvelle "La chasse en brousse vue par le lion".
En m'intéressant à sa biographie, je me suis rendue compte que Bernard Werber était destiné à l'écriture, non seulement il a un don pour cela, don indéniable, même par ses détracteurs, mais il se renseigne sur beaucoup de sujets.
Alors qu'il est au lycée, il monte en 1978 un journal "Euphorie"; pour ce faire, il s'instruit de l'art de la parfumerie avec Henri Berdoues, il apprend l'imprimerie en Offset et la dactylographie aussi. Ce journal traite à la fois de la vie dans le lycée mais aussi il édite des BD; la particularité de ces BD est qu'elles se lisaient avec des parfums (d'où l'apprentissage de la parfumerie) créés avec une orgue à parfum (des languettes de parfum étaient placées dans le journal) qui aide à évoquer l'ambiance de l'histoire;
Orgue à parfum
de plus, une musique état suggérée afin de  capter les trois sens du lecteur. Les scénarios des BD sont écrit par Bernard Werber et l'illustration est faite par Fabrice Coget.
Après son BAC, Werber débute l'écriture des "Fourmis", voulant réaliser une BD avec Coget. Après ce qu'il appelle un "Faux départ" dans l'histoire, l'auteur se rend compte du potentiel incroyable de ce sujet; il va alors tisser tout un monde autour.
Il entame ensuite des études de droits à Toulouse en 1979 tout en continuant la publication d'"Euphorie" avec Fabrice Coget et Michel Dezerald.
Bernard Werber rate sa première année de droit. Il découvre "Dune", le cycle de Franck Herbert et il se rend compte qu'il est possible de construire un roman en dessinant des architectures et des diagrammes géométriques ou en prenant comme modèles des architectures existantes ( ex : "Les fourmis" a un plan basé, d'après l'auteur, sur le modèle de construction de la cathédrale d'Amiens).
En 1980, il commence des études de criminologies à l'institut de Toulouse; il fréquente aussi le Tribunal de Grande Instance et la Cour d'Assise de Toulouse afin de trouver l'inspiration de polar.
Il tente une deuxième première année de droit; il monte dans le même temps une troupe de théâtre qui mettra en scène une pièce de Hitchcock (mais qui ne verra aucun de ses spectacles joués).
Il réussit finalement sa première année de droit et part faire une traversée des USA, de New York à Los Angeles. Il va à Paris en 1982 pour étudier le journalisme; il fait une nouvelle découverte littéraire en la personne de Philippe K Dick ; ce dernier, de la parole même de Werber : "Eclipse d'un coup toutes mes références littéraires précédentes". Dick l'amène dans le concept de la folie.
En mars 1983, l'auteur reçoit le prix du meilleur jeune reporter par la fondation News; il obtient une bourse pour un reportage en Afrique afin de suivre les fourmis magnans avec le Pr Leroux.
Fourmi Magnans. Source : Wikipédia
Il devient ensuite journaliste localier à Cambrai et commence à apprendre la photographie en noir et blanc.
Il est pigiste, en octobre, à l'"Evènement du jeudi", au "Point", "Ca m'intéresse", "Libé", et au "Nouvel Obs.".
De 1983 à 1990, il est journaliste scientifique régulier au "Nouvel Observateur". En 1990, il sera même sélectionné en finale du Prix Mumm du meilleur article de l'année pour un reportage sur Singapour, la "ville ordinateur". Alors qu'l a une période de chômage, en 1990, il profite de ce moment pour apprendre le métier de scénariste de cinéma à l'INA.
En 1991, il publie son premier roman chez Albin Michel : "Les Fourmis".
L'année 1992 voit la parution de : "Le jour des fourmis".
"L'encyclopédie du savoir relatif et absolu" sort en 1993; elle a été écrite avec des faits marrants ou bizarres que l'auteur a pu trouver.
Werber enchaîne l'année suivante avec un roman qui a pour thème la conquête du Paradis : "Thanatonautes"; pour ce roman, l'auteur s'est plongé dans les mythologies, les religions et rites du monde entier.
En 1995, Bernard Werber écrit "La révolution des fourmis".
"Le livre du voyage" sort en 1997 après des recherches sur le psychanalyse et l'auto-hypnose; l'auteur y place le lecteur comme personnage central du récit.
En 1998 sort "Père de nos pères", écrit à l'origine pour devenir une série TV, la BD met en scène ne fille qui s'inscrit sur Internet dans un club qui aide les gens à se suicider en les faisant s'assassiner entre eux. La même année voit la préparation du "Jeu des fourmis" chez Microïds et l'écriture / réalisation de la "Reine de Nacre" (court métrage).
"L'empire des Anges", suite des Thanatonautes, sort en 2000.
En 2001 sort "L'ultime secret" qui traite du centre du plaisir dans le cerveau.
L'auteur a un projet de recueil de nouvelles appelé "L'arbre des possibles" et il crée d'ailleurs une association à ce sujet et dont je parlerai plus bas.
BW publie en 2003 le livre "Nos amis les humains" et réalise un court-métrage sur e thème : les humains vus par les extra-terrestres. "Nos amis les humains" est d'ailleurs adapté au théâtre en 2004 alors que "Nous les Dieux" sort.
La publication du livre "Le souffle des Dieux" se fait en 2005 ainsi que la BD "Les enfants d'Eve"; Werber réalise aussi un long-métrage intitulé "Nos amis les Terriens" qui sortira en 2007.
En octobre 2006 sort "Le papillon des étoiles" et en 2007, sort le troisième volet de la Trilogie des dieux "Le mystère des Dieux".
"Paradis sur mesure", un autre recueil de Nouvelles sort en 2008.
En 2009, sort "La nouvelle Encyclopédie du savoir relatif et absolu",  "Le miroir de Cassandre" et l'auteur fini l'écriture de sa deuxième pièce de théâtre.
Le "Rire du cyclope" est terminé en 2010.
Voici en retravaillé ce que vous pouvez trouver sur la page biographique de l'auteur dont voici le lien:

Maintenant, je vous propose un récapitulatif de toutes les productions de Bernard Werber, je l'espère complète:

     - La Trilogie des Fourmis:
1. Les Fourmis, 1991.
2. Le jour des Fourmis, 1992.
3. La Révolution des Fourmis, 1996.

     - Le Cycle des Anges:
1. Les Thanatonautes, 1994.
2. L'Empire des Anges, 2000.

     - Le Cycle des Dieux:
1. Nous les Dieux, 2004.
2. Le souffle des Dieux, 2005.
3. Le Mystère des Dieux, 2007.

     - Le Cycle Aventuriers de la Science:
1. Le père de nos pères, 1998.
2. L'ultime secret, 2001.
3. Le rire du Cyclope, 2010.

     - Le Cycle Troisième Humanité:
1. Troisième Humanité, 2012.
2. Les Micro humains, 2013.
3. La voix de la Terre, 2014.

     - Livres expérimentaux:
1. Le livre secret des Fourmis : encyclopédie du savoir relatif et absolu, 1993.
2. Nouvelle encyclopédie du savoir relatif et absolu, 2003.
3. Le livre du voyage, 1997.

     - Nouvelles:
1. L'arbre des possibles, 2002.
2. Paradis sur mesure, 2008.

     - Théâtre:
1. Nos amis les humains, 2005.
2. Bienvenue au Paradis, 2015.

     - Autres romans:
1. Le papillon des étoiles, 2006.
2. Le miroir de Cassandre, 2009.
3. Le sixième sommeil, 2015.
4. Demain les chats, 2016.

     - BD:
1. Les Thanatonautes : Le temps des bricoleurs : volume 1 / Corbeyran, Bernard Werber, Taranzano.
2. Les Thanatonautes : Le temps des Pionniers : volume 2 / Corbeyran, Bernard Werber, Taranzano.
3. Les Thanatonautes : Le temps des professionnels : volume 3 / Corbeyran, Bernard Werber, Taranzano.
4. Les enfants d'Eve : tome 1 : Genèse / Bernard Werber, Eric Puech. Chez Albin Michel.
5. Exit : tome 1 / Bernard Werber, Alain Mounier. Chez Albin Michel.
6. Exit : Le deuxième cercle / Bernard Werber, Alain Mounier Chez Albin Michel.
7. Exit : jusqu'au dernier souffle / Bernard Werber, Alain Mounier. Chez Albin Michel.
8. Exit : l'intégrale / Bernard Werber, Alain Mounier, Eric Puech. Chez Albin Michel.

     - Cinéma:
1. Le Reine de Nacre: produit par 109Films, en co-réalisation avec Sébastien Drouin. Avec Julia Masini et Jean-Christophe Barc.
2. Les humains : court-métrage de 7 minutes.
3. Nos amis les terriens, réalisé par Bernard Werber lui-même et produit par Claude Lelouch.

     - Peinture:
1. "Accouchement sans douleur", 1995.
2. "Et si on s'arrêtait là pour dormir", 1995.
3. "En avant pour de nouvelles aventures", 1995.
4. "Ouro Boros, l'infini guette les villes", 1995.
5. "Le Dieu poisson fait des vagues", 1995.
6. "Berechit", 1995.
7. "Un lapin ambitieux", 1997.
8. "La réalité", 1997.
"Derrière les apparences", 2002.
10. "Envol de nuit", 2005.

     - Associations, projet Internet:
1. www.arbredespossibles.com : projet de l'auteur pour la recherche par l'imagination des futurs possibles de l'humanité, que ces projets soient neutres, pessimistes ou optimistes. Il y a déjà de nombreux scénarios disponibles sur le site qui rencontre un franc succès.
Lien vers le site : http://www.arbredespossibles.com/

2. www.esraonline.com : qui est en fait le site de l'encyclopédie de savoir relatif et absolu on-line.
Lien vers le site : http://www.esraonline.com/

Mon avis sur le livre "Demain les chats":

Avec ce livre, Bernard Werber m'a encore emmené dans son monde à la fois scientifique et humaniste! Car c'est bien là la particularité de cet auteur, remettre l'humain au centre du monde, mais en tentant de l'harmoniser avec son environnement tout en utilisant la technologie à sa disposition.
Je pense qu'avec "Les fourmis" et "Le papillon des étoiles", ce livre fait partie de ses meilleurs romans et je le recommande à tout le monde.

Lien vers le site de l'auteur: http://www.bernardwerber.com/devousamoi.php

mercredi 16 novembre 2016

Boulevard du Rhum / Jacques R. Pécheral


La quatrième de couverture étant un peu fouillis, je vais faire le résumé moi-même, il sera court mais explicite : 

Cinq personnages, cinq visions d'une même histoire; sur fond de contrebande de spiritueux, un homme tombe amoureux d'une starlette d'Hollywood et la séduit mais, est-elle réellement à sa place?

En ce qui concerne Jacques Pécheral, c'est un romancier, scénariste et journaliste français né en 1908 et toujours en vie.
Il y a peu de renseignements sur cet auteur et j'ai pu trouver une bibliographie sur le site de la Bnf, bibliographie que je vous retranscris ici:

     - Comme romancier:
          1. Boulevard du Rhum; Ed. R. Laffont, Paris, 1964.
          2. Dossiers biographiques. Boutillier du Retail. Documentation sur Alf M. Landon. Paris, AFIP: Le jour : Les Etats-Unis d'Amérique, 1936-1941.

     Comme traducteur:
          1. Cordillera / Bagley Desmond. Ed. R Laffont, Paris, 1966.
          2. L'Ile de la fin du monde / Jenkins Geoffrey. Ed. R. Laffont, Paris 1965.
          3. La quille d'or / Bagley Desmond. Ed. R. Laffont, Paris, 1965.

Le présent roman a été adapté en film, lequel n'a pas été bien accueillit par la critique. Je vous mets une petite fiche sur ce dernier:
     Réalisation: Robert Enrico.
     Scénario: Jacques Pécheral, Robert Enrico, Pierre Pelegri, Tony Recoder.
     Acteurs principaux: Lino Ventura, Brigitte Bardot, Bill Travers.
     Société de production: SBE Gaumont.
     Genre: picaresque ( est un récit sur le mode autobiographique de l'histoire de héros miséreux ayant des aventures extravagantes).
     Durée: 135 min.
     Date de sortie : 1970.

Mon avis sur le roman:

Dire que le roman ne m'a pas divertit serait mentir, mais plus dans le sens de me demander où l'auteur voulait en venir et où il avait été chercher autant de situations idiotes et burlesques. Néanmoins, les personnages sont cohérents tout au long de l'histoire, je ne peux pas enlever ça à l'auteur et l'histoire sur fond de trafic d'alcool est logique et plus ou moins bien construite. Mais, je ne recommanderai pas ce livre, tout comme je ne relirai pas ce roman dans le futur, du moins je ne le pense pas.


mardi 15 novembre 2016

Le Survivant / Robert Alexandre


Quatrième de couverture :

Il s'appelle Mykir et il a quatorze ans. 
Des milliards d'êtres humains l'ont précédé sur la planète, mais il est le seul pour lequel cinq siècles se sont écoulés entre l'heure de sa conception et celle de sa naissance.
Cinq siècles pendant lesquels il a vécu si loin de la Terre!
Il y revient, dernier survivant peut être d'une race qui jadis soumit le monde - riche d'une science sans pareille et nanti des armes les plus redoutables.
Il y revient aussi avec son coeur d'adolescent, loyal et bon.
Ce qu'il découvrira le remplira tantôt de crainte, tantôt de pitié. Mais sa plus grande, sa plus étonnante découverte sera celle à laquelle il s'attendait le moins.
Science-Fiction? Peut être. Mais aussi chair et sang.
Un grand roman.

L'auteur:

Robert Alexandre est l'un des pseudonyme utilisé par Robert Faure, écrivain français de science-fiction. Il est connu pour sa série "Mykir", parue dans la collection du "Signe de piste", collection de romans pour la jeunesse des éditions Alsatia de 1937. L'auteur a aussi illustré plusieurs de ses propres romans en prenant un autre pseudonyme : Frédéric Argès.
Il a également signé sous le nom d'Axel André.
Il a reçu en 1973 le "Prix des moins de 25 ans", et il reçut aussi, la même année, la "Médaille d'Or de la ville de Nice".

     Bibliographie de l'auteur:

          1. Série "Mykir": (Tous dans la collection Au signe de piste).
      - Le Surivant, 1973;
      - Les Révoltés d'Amaranthe, 1974;
      - Le Sacrifice de Kool Linkhar, nouvelle parue dans "La fusée Signe de Piste", 1974;
      - Les Gardiens de l'univers, 1976;
      - L'escale sur Mytilia, 1976;
      - Les Orphelins d'Almeray, 1981;
          
          2. Série "Oriane" : (Tous dans la collection Au signe  de piste).
      - Les Héritiers des sept mondes, 1986;

          3. Autres romans : (Toujours dans la collection Au signe de piste).
      - Sandrinhar, 1975;
      - La nuit des Stangerson, nouvelle parue dans "La fusée Signe de Piste", 1975/1976;
      - Tiguir, 1977;
     - La Parenthèse, 1978;

          4. Sous le pseudonyme d'Axel André: (encore la même collection).
      - Didier mon ami, 1976;
      - Le sauvage, 1977;

          5. Chez Fleuve Noir:
      - Yriel, 1989;

L'illustration du livre "Le Survivant" a été faite par Pierre Joubert (1910-2002), dessinateur quasi attitré de la collection "Au signe de piste", ainsi que de tellement d'oeuvres qu'il me prendrait énormément de temps de les énoncer maintenant, je prendrai un roman uniquement de cet illustrateur pour lequel je ferai une bibliographie complète.

Sources:

http://www.noosfere.org/icarus/livres/auteur.asp?numauteur=1327
http://www.jeuxdepiste.com/lectures_lignes/robertalexandre.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Joubert
https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Alexandre

Mon avis:

Le roman est très bien construit. Le début est surprenant mais colle bien à l'histoire et donne le ton de l'aventure. Le personnage principal étant un jeune homme de 14 ans ayant grandit sans parents, mis à part un être de métal programmé pour l'instruire et le protéger, il se pose beaucoup de questions, peut être encore plus de questions que qu'un adolescent normal.
Lorsqu'il se trouve parachuté sur Terre et qu'il découvre toute les nouveautés qui s'y trouvent, l'auteur continue bien avec cette psychologie d'adolescent, à la fois perdu mais revanchard.
Tout au long du roman, ce sera ainsi, bien en accord avec ce qu'un jeune homme ferait face aux péripéties qui tombent sur Mykir.
Je ne m'attendais pas à cela en tirant au sort ce roman mais je suis agréablement surprise d'avoir lu un roman de science-fiction, certes pour les jeunes, mais simple et beau.